user_mobilelogo

Ce mois de février 2021 a été très intéressant pour le combat que je mène depuis tant d'années, celui de trouver un véritable statut pour les modèles d'art.

Ayant continué à travailler sans cesse sur un dossier de présentation du métier de modèle d'art, débuté en 2013 lors de la création de l'associaton, j'ai enfin pu le transmettre au Fédéral.

Résultat de recherche d'images pour "leslie leoni"Oui, c'est au Fédéral, le 4 février dernier que j'ai été reçue par Leslie Leoni (Maman/Artiste/Graveure/Députée Fédérale & Entrepreneuse). Elle m'a entendue parler de mon secteur, de mon expérience, de mes propositions, de mon combat.

Nous avons échangé plus d'une heure, elle pense que mon dossier est une bombe ! Alors que le gouvernement est en train d'essayer de réformer le statut de l'artiste mis en évidence par la crise Covid, je me suis dit que c'était le moment d'intervenir.

Nous voulons une rémunération correcte et équivalente pour tout le secteur, nous aimerions carrément une commission paritaire et une convention collective de travail définissant les statuts tels que rémunérations, embauche, conditions de travail d'une branche professionnelle, celle des modèles d'art.

A la sortie de ce rendez-vous, une nouvelle piste s'est ouverte à moi. Celle d'intégrer l'Enseignement plutôt que celui des Artistes, est-ce une bonne idée ?

artiste enseignementJe ne démords pas que l'activité de modèle d'art doit être définie comme étant une prestation artistique mais peut-être est-ce plus facile et plus juste de faire partie de l'enseignement ? Il est vrai que nous posons beaucoup dans les établissements scolaires. Que la structure est déjà existante à contrario de celle des Artistes. Ce travail de Titan de trouver une solution statutaire à la grande famille de tous les artistes, musiciens, comédiens, danseurs, plasticiens va être laborieux.

Dans l'enseignement, il existe bien des postes d'assistants ou de conférenciers, pourquoi pas créer un poste de modèle d'art ? Car un cours de dessin d'après modèle vivant, sans modèle vivant ? pas de cours !

Résultat de recherche d'images pour "fwb matteo segers"Déjà le 2 février, au Parlement de la Fédération Wallonie Bruxelles, Matteo Segers (Président du groupe parlementaire ECOLO au Parlement de la Communauté française) interpellait les 2 ministres de l'enseignement, Madame Valérie Glatigny (Ministre de l’Enseignement supérieur) et Madame Caroline Désir (Ministre de l'Education) au sujet des modèles vivants, à savoir quelles sont les dispositions mises en place actuellemnent ?  Leurs réponses sont qu'elles ne savent pas vraiment.

J'ai donc contacté le cabinet de la Minsitre Glatigny pour commencer. J'ai été entendue ce jeudi par Fanny Lion (Attachée enseignement supérieur artistique au Cabinet de la Ministre Glatigny).

Pas si évident que ça de créer un poste au niveau de l'enseignement, elle me parle de changer de décret, et que c'est encore moins facile, elle me dit qu'il faut faire du bruit, il faut interpeller mais impossible de savoir qui. Une enquête interne large vient d'être lancée au sein de l'enseignement supérieur. Trop tard donc pour demander aux directeurs d'école de parler de la situation des modèles d'art au sein de leurs établissements.

Je vais donc téléphoner à chacun d'entre eux afin de leur dire que c'est maintenant, en réponse à cette enquête qu'il faut parler du problème de l'engagement, de la situation financière et contractuelle de leurs modèles (problème auquel ils sont déjà sensibilisés)

Car en fait, si j'ai bien compris, ce n'est pas aux modèles vivants de se plaindre de leurs situations, ce sont aux directeurs. Ce sont eux que les politiques doivent entendre.

Je vais continuer ce combat et vous tenir informé de mes avancées, la prochaine étape est d'obtenir un rendez-vous auprès de la Ministre de l'Education, Caroline Désir et en même temps auprès de la Ministre de la Culture, Bénédicte Linard.

Statut d’artiste: un projet sur la table pour PâquesDans LeSoir du 15/2/21, Pierre-Yves Dermagne (Vice-Premier ministre et ministre de l’Economie et du Travail) annonce une réforme « ambitieuse » du statut d’artiste et une première proposition concrète début avril. Je vais aussi lui transmettre un courrier ;-)

Suite au prochain épisode...

Co.

 

Contactez Nous

CroquezNous asbl
croqueznousasbl @gmail.com
 0497 57 66 55

N° Entreprise : 0524 896 989
Banque : BE27 3631 1847 9173